COVID-19 : Maintien du service de livraison à domicile par UPS

Whisky Japonais

Whisky Japonais

Aujourd’hui encore beaucoup ignorent que les japonais produisent parmi les meilleurs whisky au monde. Le japon n’est rien autre que le troisième producteur mondial de whisky derrière l’Écosse et les USA. L’intérêt pour le whisky japonais est apparu au début des années 2000, lorsque les japonais ont commencé à remporter de plus en plus de médailles lors des foires internationales. Mais c’est en 2008 que le basculement eu lieu, cette année là deux whiskies japonais ont remporté les deux plus prestigieux Prix du World Whisky Awards. Le YOICHI 20 ans élu meilleur single malt whisky au monde et le HIBIKI 30 ans meilleur blended whisky au monde. Ces récompenses ont été perçu comme un véritable choc sur la planète whisky habituée à décerner de tels Prix aux écossais. 

L’histoire du whisky japonais

Le Japon et le whisky ont une histoire relativement récente comparé à celle de l'Écosse, de l'’Irlande et même des USA. En effet, la première distillerie de single malt a ouvert en 1923. L’histoire du whisky japonais est intimement liée à celle de la distillerie Yamazaki. A la fin de la première guerre mondiale, Shinjiro Torri, le fondateur de la distillerie a envoyé le plus brillant de ses fils, Masetsaka Taketsuru en Écosse. Son but était d’apprendre un maximum des écossais sur les techniques de distillation afin de rapporter ce savoir-faire au Japon. Après avoir passé 3 ans en Écosse à travailler dans plusieurs distilleries de la région, Taketsuru rentre au Japon pour mettre en pratique ses nouvelles connaissances. Il y fondera la toute première distillerie japonaise de whisky : Yamazaki. Plus tard dans les années 30, il créera la seconde distillerie au Japon : Yoichi.

L’industrie du whisky au Japon a connu un réel essor dans les année 70 et 80 lorsque la demande du public japonais pour le whisky a commencé à croître considérablement. Beaucoup de distilleries ont vu le jour, les producteurs de Saké et autres eau-de-vie se sont reconverti dans le whisky afin de pouvoir répondre à la demande. Mais à la fin des années 80, beaucoup d’entre elles ont dû mettre la clé sous la porte à cause des difficultés que rencontrait le secteur. Les principales raisons à l'origine de cette crise sont les prix trop bas dû à une forte concurrence et la disponibilité de whiskies de qualité venant d’Écosse ou d’ailleurs. Le tout aggravé par une forte taxation des boisons  alcooliques. 

Mais cela appartient au passé, car la demande de whisky japonais est depuis repartie à la hausse. Elle le doit aux nombreux concours remportés sur les nombreux concours internationaux. Cependant, la production de whisky japonais reste très limitée par rapport aux autres grands pays producteurs, en effet seul 5 % des whiskies vendus à travers le monde sont japonais. 

Quelle est la différence ?

Chaque distillerie au Japon a son propre style de distillation et de vieillissement du whisky mais la plus part d’entre elles s’inspirent énormément des méthodes écossaises. Il est difficile de faire une généralité sur les whiskies japonais, cependant nous pouvons dire qu’au Japon ils ont pour habitude de procéder à une double distillation quand en Écosse il ne le fond qu’une fois. 
L’une des matières premières essentielles à la production de whisky, l’orge malté est importée directement d’Écosse et un peu d’Australie. Les chênes américain et autres fûts de bourbon viennent eux aussi d’Écosse et des USA. Il est bon de noté que les japonais utilisent aussi des chênes japonnais appelés mizunara pour le vieillissement du whisky.
Le climat japonais est assez similaire à celui que l’on retrouve dans le Kentucky et le Tennessee aux USA. A la différence de l’Écosse ou de l’Irlande, les étés peuvent être chaud et les hivers froid. De ce faite le temps de vieillissement est plus rapide au Japon. 
Enfin, lorsque vous voyez la mention « japanense blended whisky » sachez que les distilleries japonaises n’assemblent que des whiskies de leur production à la différences des Écossais qui peuvent monter jusqu’à deux distilleries différentes. 

Liste des distilleries présentes au Japon :

Yoichi – Seule distillerie présente sur l’île d’Hokkaïdo elle est aussi la plus septentrionale du pays. 
Yamazaki – Première distillerie du Japon ouvert en 1923
Miyagikyo – Ses whiskies sont principalement utilisés pour les assemblages des whiskies Nikka. Une petite partie de la production est vendues comme single malt avec une très bonne réputation. 
Hakushu – C’est la plus reculée et la plus haute des distilleries japonaises, son climat y est parfait pour le vieillissement du whisky. 

 

46 articles

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,