Comment se créent les bulles du Champagne ?

Le moût (le jus de raisin) est mis à fermenter et se transforme en un vin jeune, non effervescent, qui repose pendant environ six mois. La champagnisation proprement dite ne débute qu'au printemps de l'année suivante. On commence par mélanger des quantités déterminées de vins provenant de raisins noirs et de vins provenant de raisins blancs, et on y introduit parfois même des vins plus vieux. Ceci explique d'ailleurs pourquoi un champagne ordinaire n'est jamais millésimé. Ensuite, on ajoute la liqueur de tirage ( composée de sucres et de levure) au mélange de vins qui est aussitôt mis en bouteilles. Les bouteilles sont immédiatement obturées par un bouchon maintenu en place à l'aide d'un fil métallique. Le vin fermente une deuxième fois en bouteille et cette nouvelle fermentation augmentera la teneur en alcool et dégage du gaz carbonique. C'est ce gaz carbonique, que l'on trouve également dans la bière qui donne naissance à ces fameuses bulles et transforme ce qui n'était jusqu'alors qu'un mélange de vin tranquilles, en vins mousseux. Le Champagne n'est cependant pas encore prêt à être bu. Le processus de fermentation s'accompagne de la formation d'un résidu et celui-ci doit disparaître .Pour y arriver, les bouteilles de champagne sont disposées dans des rayonnages spéciaux, équipés de trous, appelés pupitres. Au départ, elles y occupent une position pratiquement horizontale, mais en faisant pivoter les pupitres, on arrive à les pencher de plus en plus, le goulot tourné vers le bas. De plus, elles sont régulièrement remuées c'est à dire, tournées d'un quart de tour sur leur axe, de façon à ce que le dépôt se déplace petit à petit le long de la paroi de la bouteille, jusque sur le bouchon de celle-ci.  

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,