LAPHROAIG

Laphroaig

Laphroaig fut fondée en 1810 par Alexander et Donald Johnston, mais la production démarra officiellement cinq ans plus tard. Elle fut bâtie près de la célèbre distillerie Lagavulin, ce qui a parfois mené à des situations compliquées, notamment en ce qui concerne l'accès à l‘eau. Aujourd’hui, la relation entre les distilleries est basée sur le respect mutuel. 

Laphroaig se distingue par ses whiskies fortement fumés, présentant un mélange de chanvre, de savon et de feu de jardin, loin de la finale crémeuse, évoquant un cocktail, qu’il est néanmoins possible d‘obtenir.

 
Laphroaig warehouse

Laphroaig est l’une des rares distilleries à avoir conservé ses aires de maltage, qui lui permet de satisfaire un cinquième de ses besoins. La conservation de cet équipement relève surtout d‘une stratégie marketing, et il vrai que cela rend la visite du site plus intéressante. 

Considéré comme un “alcool médicinal”, le Laphroaig compte parmi les rares whiskies écossais autorisés lors de la prohibition aux États-Unis. Il était obtenu sur prescription médicale. 

En 2008, le prince Charles se rendit une nouvelle fois à la distillerie de son whisky préféré, 14 ans après sa première visite, lors de laquelle, du fait d'un fort vent arrière, son avion avait quitté la piste et s‘était planté le nez dans une tourbière. 

Laphroaig est aujourd’hui en train de remplacer le 15 ans d’âge, très estimé, par une version 18 ans d’âge.

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,